actualite

Préparer la retraite, un sujet majeur pour les Français

Alors que les carrières sont de plus en plus fragmentées et que le système de retraite par répartition est mis à mal par la démographie, les Français s'inquiètent pour leur future retraite. En effet, 84 % des personnes âgées de 35 à 65 ans estiment que la retraite est un sujet majeur de préoccupation, juste derrière la santé selon un sondage mené par OpinionWay(1). Une inquiétude qui s’installe en général à l’âge de 40 ans, quand la majorité des Français commencent à penser à la retraite.

 

Des futurs revenus en baisse par rapport à la vie active

Cette inquiétude n’est pas illusoire car la retraite est synonyme de baisse des revenus. Le taux de remplacement, qui mesure l’écart entre la pension de retraite et votre dernier salaire, se situe en moyenne à 75 %. Mais il est extrêmement variable en fonction des parcours professionnels. Ainsi, un salarié cadre avec une rémunération de 8 000 euros par mois ne toucherait que 4 350 euros à la retraite s’il part à l’âge légal de 62 ans, soit un taux de remplacement de seulement 54,3 %. Chez les cadres supérieurs (au-delà de 120 000 euros de revenus annuels), ce taux tombe même autour de 40-45 %.

 

infographie_Montant_Retraite.jpg

 

Une préparation à la retraite tardive

Malgré cette inquiétude, les Français semblent démunis lorsqu’il s’agit d’anticiper cette baisse de revenus. Les études montrent qu’ils s’y prennent trop tard, lorsque l’échéance est déjà proche. Ainsi, selon un sondage mené par OpinionWay 80 % des actifs disent vouloir commencer à préparer leur retraite à l’âge de 50 ans(1).

Pourtant, il y a tout à gagner à s’y prendre tôt. En commençant à épargner jeune, l’effort d’épargne est étalé dans le temps et les perspectives de gain sont bien meilleures.
Prenons l’exemple de Marc, jeune actif de 30 ans. Grâce à ses premiers salaires, il économise 1 000 euros qu’il place sur une assurance-vie lui rapportant 4 % *par an en moyenne. Il a également mis en place un versement programmé mensuel de 50 euros. Thomas, de son côté, est moins prévoyant. Il commence à épargner plus tardivement. Il dispose alors de moyens plus importants. A 45 ans, il verse 4 000 euros sur le même contrat et l’abonde de 100 euros par mois. Son effort d’épargne mensuel est donc deux fois plus élevé que celui de Marc.
Pourtant, à 70 ans, Marc disposera d’un capital plus important pour un total épargné moins élevé que Thomas. Ce résultat inattendu s'explique par le fait que les gains générés par l'épargne sont réinvestis, produisant à leur tour des intérêts. Le temps devient alors un facteur de performance car la somme initialement investie ne cesse de croître, générant ainsi des gains de plus en plus conséquents.

 

* Cet exemple est fourni à titre indicatif et ne constitue pas la base d’un contrat ou d’un engagement de quelque nature que ce soit.

 

Des placements trop prudents et peu rentables

Les Français épargnent beaucoup, cela ne fait aucun doute. Mais ils conservent de fortes sommes sur des produits peu rémunérateurs, y compris sur leur compte courant. Toujours selon ce sondage OpinionWay, Pour se préparer un complément de retraite, 37 % des actifs envisagent d’ailleurs d’épargner sur des livrets bancaires(1). Ils sont 26 % à envisager le plan d’épargne retraite et seulement 16 % à penser à l'assurance-vie. Pourtant ces deux dernières enveloppes sont bien plus adaptées à une épargne de long terme.

 

La bonne stratégie : épargner tôt et régulièrement

Pour bénéficier d’un complément de retraite sans effort, il est donc préférable de souscrire un contrat d'assurance-vie et/ou un Plan Epargne Retraite le plus tôt possible et les abonder régulièrement. Pour cela, n’hésitez pas à vous tourner vers les versements programmés. Vous choisissez leur périodicité (mensuelle, trimestrielle, semestrielle), leur montant et les supports sur lesquels vous souhaitez investir.
Quelle que soit votre situation, votre conseiller saura vous accompagner pour vous proposer une solution adaptée à la préparation de votre future retraite.

 

(1) Enquête OpinionWay/Carac : « Argent et retraite : où en sont les Français ? », novembre 2020

 

Plus d'articles

Contact
Contact